Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/alternc/c/cvivreen/public_html/config/ecran_securite.php on line 245
BEG AVEL - 1ère partie - Couleur quartier

Accueil du site > Couleurs d’antan > BEG AVEL - 1ère partie

BEG AVEL - 1ère partie

Le pâté "Beg Avel", la charcuterie Marc, l’usine Beg Avel", tout Brest connaissait. C’était une référence...La marque a disparu mais personne n’a oublié la pub "le pâté Beg Avel, le pâté qui donne des ailes".

Quelques anciens salariés de l’usine se souviennent et racontent...

• « Ça a démarré au fond de la cour » raconte Mr X, ancien salarié de l’entreprise.

« On passait sous le porche, près de l’ancienne boulangerie (Bréhier) . Il y avait la charcuterie et à l’arrière, le laboratoire . Puis, on a commencé à Beg Avel en fin 52, rue Champlain . J’y suis rentré le 1er juillet 1953. Je me souviens, il y avait un frigo et deux tables. Ils étaient 6 ouvriers à l’usine quand j’ai été embauché. J’étais le septième. Je venais de finir mes trois ans d’apprentissage chez un charcutier au Polygône. »

• À l’époque, il y avait beaucoup d’artisans installés dans cette zone ( voir plan dessiné de mémoire par Mr X) : café, coiffeur, garage, marchand de bois, de charbon, couverture, la SCIB bâtiment. Il restait encore des champs appartenant à Monsieur P. Quand l’entreprise Petton( bois ) a fermé, L.Marc a racheté. Les champs ont disparu. Et l’usine s’est agrandie petit à petit.

JPEG - 14.3 ko
Le quartier, à une certaine époque ( en bleu, l’emplacement de l’usine Marc)
JPEG - 18.5 ko
L’entrée de l’usine, rue Champlain

« On avait 5600m² de surface couverte. Le bâtiment abritant l’aquarium qui donne actuellement sur la rue Tartu, c’était le garage et l’entrepôt ».

JPEG - 30.3 ko
Aujourd’hui, l’ancien garage abrite des poissons.

A gauche, les ASSEDIC ont pris la place des bureaux. Au fond, le quai des expéditions et les différents ateliers qui ouvraient côté rue Champlain.

JPEG - 20 ko
Les bureaux se trouvaient là.
JPEG - 10.1 ko
Quai des expéditions.

De l’autre côté de la rue Champlain, les Wittersheim fabriquaient de la limonade de père en fils. Ils possédaient un puits qui parfois a bien rendu service à l’usine."

JPEG - 12.8 ko
C’était rue Champlain, face à l’usine

Depuis la fin de l’été 2006, la limonaderie a soufflé ses dernières bulles à Brest. Pour pouvoir se développer, elle s’est expatriée en pays bigouden où la limonade Witt continue de pétiller en compagnie d’autres nouvelles boissons à bulles.

JPEG - 25.6 ko
Même VSD en a parlé. Quelqu’un(e) se souvient peut-être de l’année ?

Propos recueillis en 2007 auprès de Mr et Mme X, mais l’histoire n’est pas finie.

M.C

Commenter

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.