Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/alternc/c/cvivreen/public_html/config/ecran_securite.php on line 245
JP, un CAP Autodidacte à Kerourien. - Couleur quartier

Accueil du site > Partenaires de quartier > Centre Social Couleur Quartier > Atelier Menuiserie > JP, un CAP Autodidacte à Kerourien.

JP, un CAP Autodidacte à Kerourien.

Préambule.

Voilà quelques temps que je cherchais une activité à faire sur Brest, j’ai toujours été attiré par le bois, mais n’ayant pas de professionnel, ou de passionné du bois dans mon entourage proche, je remettais sans cesse ce projet à plus tard.

Presque par hasard, je découvris l’atelier de menuiserie de Kérourien. L’atelier, les outils, l’odeur, l’accueil m’ont immédiatement donné envie de m’inscrire.

Émergence de l’idée...

Un événement a bouleversé l’atelier et nos vies : René, le formateur nous a quitté. Je l’ai très peu connu, mais je voyais tellement à quoi il avait œuvré,il fallait prolongé ça. Plus je parlais de son parcours avec Jean Yves, le second formateur, plus l’idée de passer un CAP me trottait dans la tête, afin d’avoir un diplôme pour le seconder, ou encore pour travailler le bois avec les enfants, l’animation étant mon métier, ou bien juste pour ma satisfaction personnelle. J’ai toujours besoin d’un objectif pour me tenir à une activité, Jean Yves m’a prêté ses cours et me voilà inscrit en candidat libre au CAP menuisier agenceur.

J’ai entendu je ne sais pas combien de fois des messages de découragement, « c’est un métier » « c’est dangereux », « dans quel but » etc... malgré tout ceci, j’étais inscris, et même si c’était gratuit, il fallait que j’aille voir comment ça se passait, ne serait ce que par curiosité.

Le premier jour...

Drôle de coïncidence, les épreuves écrites se passaient dans le cfa où j’avais passé mon cap de pâtissier une vingtaine d’années avant. La théorie était assez évidente pour moi,étant habitué à bricoler. J’y suis allé en touriste, et à ma grande surprise je m’en suis pas mal sorti. La pratique s’est passé dans les locaux des compagnons à Brest, lieu chargé d’histoire, entouré par des pointures.

Le stress était bien là, seul en candidat libre avec un retraité, nous passions pour deux ovnis, et nous crevions de chaud sous nos bleus surannés, parmi tous ces petits jeunes .

Le sujet était tombé, il fallait réaliser un meuble de salle de bain. Je voyais les jeunes à coté de moi en train d’appliquer des règles de calcul, scotcher les plans, organisation militaire pour les compagnons qui ont répété maintes fois cette épreuve. Sur l ’établi juste à coté de moi, le candidat avançait vite, des gestes précis, aucun hésitation, je connaissais à peine les machines qui m’entouraient. Kérourien est bien équipé, mais là c’était du matériel professionnel...alors j’ai tenté de suivre lorsque je ne savais pas ce que faisait mon entourage. Deux jours de tension, et à ma grande surprise, je finis en troisième position, derrière mon voisin, l’apprenti qui préparait le concours du meilleur apprenti de France... d’où sa vitesse d’exécution.

PNG - 693.2 ko

Le deuxième jour...

Le jour d’après, il y avait l’épreuve de l’agencement, pareil que pour le meuble de salle de bain, la précision n’a rien à voir avec ce qu’on l’on bricole le plus souvent à la maison, tout se joue au millimètre, voir moins. Pour l’agencement nous devions monter un meuble accueillant une vasque ovale de salle de bain. C’est vraiment in extremis que j’ai rendu mon ouvrage, perdant un temps fou à la lecture du plan et à la course aux outils. Il y a assez peu d’outils pour tout le monde.

Le soir, j’étais serveur dans une crêperie, mais personne ne le savait dans le groupe, et nous avions une réservation pour 12... les compagnons ont débarqué pour manger une petite crêpe de fin d’examen. Au dire du formateur, l’épreuve cette année était difficile, les plans imprécis...bref une sale année. Peu importe, j’y allais en touriste.

PNG - 398.2 ko

Les résultats...

Et quelques semaines plus tard j’ai reçu le coup de fil d’une amie qui avait vu mon nom sur internet dans les résultats de Cap.

Au final...

Aujourd’hui je travaille toujours avec les enfants, ce CAP me rassure si je dois encadrer des ateliers bois, je co’anime l’atelier de Kérourien avec Jean Yves lorsque mon emploi du temps le permet, et je travaille en intérim dans le bâtiment comme agenceur. La prochaine étape serait de me mettre à mon compte mais pour l’instant je suis très bien ainsi.

Portfolio

Commenter

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.